logo diversity

Diversity Source Manager, partenaire du Trophée excellencia

Publiée le 7 juillet 2016 dans Actualités,Edition 2016


Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? Quelle est sa spécialité et quelles sont ses spécificités? Quel est votre rôle au sein de cette structure ?

 

 

Diversity Source Manager accompagne depuis plus de 12 ans les démarches des entreprises en faveur de la diversité, de l’inclusion et de la cohésion des équipes pour une meilleure performance. Nous proposons à nos clients une prestation de services transversale : conseil, formation, coaching et recrutement, centrée sur la diversité et la mixité.

 

J’ai crée mon cabinet de conseil il y a plus de 12 ans car mon expérience de chasseur de têtes m’a amené à prendre conscience des stéréotypes qui détournent les entreprises des meilleurs candidats.

Ainsi, par exemple, même sur des postes qui ne requièrent pas de formation technique, les candidatures féminines ont toujours plus de difficultés à « rassurer » le recruteur.

 

Aujourd’hui, j’accompagne les managers par la pédagogie et la mise en œuvre de dispositifs dédiés à une plus grande mixité (réseau interne de femmes, mentoring de femmes à potentiel, formations au leadership et à la diversité,…) destinés à dépasser les préjugés de genre pour se concentrer sur le potentiel et les compétences des candidats.

 

 

 

Quelles sont les formations spécifiques et qualifiantes ainsi que les ateliers d’approfondissement qui sont les plus plébiscités par les entreprises ?

 

 

Plusieurs écoles forment les étudiants au numérique et pas seulement pour être développeur, même si cela représente une part trop peu importante du marché.

 

Les spécialités de communication, marketing, design, informatique, journalisme, sont également recherchées par les entreprises. Au delà de la technique, le numérique concerne également tous les métiers créatifs : web-design, graphisme, image numérique, communication digitale, emarketing.

 

Les formations pluridisciplinaires offrent un enseignement complet qui intègre plusieurs dimensions du numérique à la fois techniques et créatives, particulièrement recherchées par les entreprises.

 

Nous intervenons régulièrement pour des ateliers de développement du leadership destinés à renforcer la confiance en soi des femmes et les encourager à la mobilité et à l’évolution de carrière. Aujourd’hui, ce qui prime pour évoluer dans l’entreprise, c’est la capacité à s’adapter à des environnements fluctuants et à anticiper les changements par l’agilité, la mobilité, la fluidité des relations internes. Plus qu’une expertise technique, c’est avant tout le savoir-être que nous cherchons à développer dans les formations des collaborateurs.

 

 

En quoi consistent les séances de coaching que vous proposez dans le cadre du Trophée excellencia 2016 ?

 

 

Les séances de coaching que nous proposons aux étudiantes, en complément de l’intervention de Jenny Augias de Prairial, ont pour but de renforcer leur choix d’orientation et de répondre à leurs interrogations au cours de leurs études afin d’éviter qu’elles ne décrochent.

 

Notre mission consiste à diminuer d’éventuels comportements d’autocensure pour les conforter vers les métiers techniques, et leur permettre de dépasser ce sentiment d’imposture ou d’illégitimité pour se positionner et s’exprimer dans le secteur du numérique.

 

 

Selon vous, mettre les étudiantes à l’honneur est-il une étape nécessaire à l’évolution du secteur numérique et plus largement à l’entrepreneuriat ?

 

 

Mettre les étudiantes à l’honneur permet de montrer qu’être une femme dans ce secteur est à la fois possible et épanouissant, et contribue à faire évoluer l’image stéréotypée des métiers du numérique.

 

C’est un signal encourageant pour les jeunes femmes qui hésitent à s’orienter dans ce secteur, qui a encore aujourd’hui une image froide, technique et très masculine. Cependant, la digitalisation de l’économie contribue à féminiser l’environnement IT, permettant à de plus en plus de femmes de créer des start-up autour de la technologie.

 

Une étude menée auprès des femmes lors de la Journée de la Femme Digitale indique que pour 95% des femmes interrogées, le digital favorise la création d’entreprise via la multitude d’innovations possibles et l’accès aux informations et aux réseaux. C’est d’ailleurs confirmé par le baromètre d’Idinvest Partners : 66% des français considèrent le digital comme un formidable accélérateur de la féminisation de l’entreprenariat.

 

 

 

 

 Ingrid Bianchi

 

 Fondatrice

Diversity Source Manager

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi être jury du Trophée Excellencia ? 

 

Ingrid Bianchi : 

Je suis heureuse de faire partie du jury pour encourager les femmes à s’engager dans le numérique et les conforter dans leur choix d’orientation. Le secteur du numérique est relativement paradoxal ; il représente l’avenir, la modernité et l’innovation, et pour autant il reste encore très en retard sur la mixité.

 

Il y a donc un challenge à relever pour permettre aux femmes de faire reconnaître leur talent et c’est ce qui me motive personnellement, faire bouger les codes du numérique !