tania-situm-trophee-excellencia

Tania Situm, lauréate du prix excellencia Etudiante 2014

Publiée le 2 avril 2015 dans Édition 2015


Tania Situm est l’heureuse lauréate du prix excellencia 2014 dans la catégorie Etudiante Bac +2. Elle a remporté en septembre dernier le financement de l’intégralité de ses 3 ans d’études à l’EPITA, école d’informatique. J’ai repris contact avec elle afin de prendre de ses nouvelles 4 mois après la soirée du Trophée excellencia.

 

Femmes du Numérique : Quel souvenir gardez-vous de la soirée excellencia?

 

Tania Situm : Cette soirée me laisse un souvenir imprégné de joie et de fierté. Je me souviens que j’ai ressenti du stress sur mon siège auprès de Julia et Justine, nous partagions notre crainte de monter sur la scène devant tant de personnes : la peur qu’un talon ne dérape sur l’escalier ou encore celle de ne pas savoir quoi dire une fois le micro dans la main. Devant les projecteurs, la lumière nous éblouissait tellement que j’en avais oublié les centaines de personnes qui nous fixaient. J’étais heureuse, ma scolarité à EPITA commençait, j’ai eu le sentiment de devenir enfin adulte.

 

 FDN : Qu’est-ce que le prix excellencia vous a apporté ?

 

Tania Situm : Ce prix m’a apporté jusqu’à présent de la visibilité, je suis encore surprise quand je tape mon nom sur Google. J’ai été souvent contactée pour des interviews. Malheureusement, ma scolarité à EPITA est très prenante, je n’ai pas eu la possibilité de répondre à toutes ces demandes. J’ai pu participer au Happy Happening et à la Cité de la Réussite. 

 

FDN : Quelles sont vos prochaines étapes jusqu’au printemps ?

 

Tania Situm : Actuellement, je travaille sur plusieurs projets informatiques pour l’école et sur des projets personnels. Je viens de rejoindre le BDE de l’EPITA. Le temps libre se fait rare ! Je suis activement à la recherche d’un stage à l’étranger pour la période de septembre à janvier prochain.

 

 FDN : De quoi auriez-vous besoin pour continuer d’avancer ?

 

Tania Situm : Un petit coup de pouce pour trouver un stage à l’étranger ! C’est difficile à trouver. Jusqu’à présent, seulement une vingtaine de personnes dans la promo (sur 250) y parviennent. C’est d’autant plus prestigieux.

 

 FDN : Nous prendrons de vos nouvelles bientôt. D’ici là, les Femmes du Numérique vous souhaitent un bon printemps !

 

Interview réalisée par Jenny Augias, membre du bureau des Femmes du Numérique et fondatrice du cabinet Prairial, spécialisé dans l’accompagnement de la performance et le développement des talents des managers du Numérique (coaching, codéveloppement, formation). 

 

En savoir plus sur Tania Situm :