égalité-homme-femme

Féminisation des métiers : l’informatique résiste

Publiée le 7 mars 2014 dans Actualités,Édition 2014,Non classée


Les métiers techniques peinent à se féminiser et le secteur numérique n’échappe pas à la règle, selon le rapport sur la lutte contre les stéréotypes filles-garçons remis au Gouvernement. En France, les femmes n’y occupent qu’un emploi sur cinq, dont 24% sont ingénieurs. Sur les postes moins qualifiés (employés et opérateurs), elles restent majoritaires. La mixité devrait même reculer d’ici 2020.

Ce problème de mixité est dû au peu de femmes qui s’orientent vers les filières technologiques. Ces métiers seraient encore largement méconnus, perçus comme essentiellement masculins et bénéficieraient d’une image négative. Les filles se détournent ainsi de ces filières de formation, qu’elles s’imaginent très techniques. « La conciliation vie familiale / vie professionnelle dans ce secteur reste un frein, dans l’esprit des employeurs comme dans celui des élèves », précise le rapport.

Le Trophée excellencia, créé par Femmes du Numérique (Commission de Syntec Numérique) et l’EPITA (école d’ingénieurs en informatique), récompense avec le prix « Femme investie dans l’action sociale et humanitaire » l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Il a pour ambition de démontrer que les métiers des nouvelles technologies sont tout aussi intéressants que les autres.

Les candidates ont jusqu’au 30 avril pour déposer leur dossier. Durant un an, les lauréates seront suivies et accompagnées dans leurs projets.