Alanis Hyon - Lauréate Trophée excellencia 2015

Lauréate de l’édition 2015 : Alanis Hyon, ESILV

Publiée le 14 avril 2016 dans Actualités,Edition 2016


Comment se passe votre année ?  Votre formation est-elle en adéquation avec vos attentes ?

 

Alanis Hyon : Mon année au sein de l’ESILV se passe bien. La formation que je suis est très intéressante car elle est ponctuée de projets concrets. Par exemple, je travaille en équipe depuis novembre 2015 sur la construction d’un « automate de secours ». Ce petit robot doit monter une pente à différents degrés sans faire tomber une balle de squash. Mais le plus intéressant est d’atteindre notre objectif sur le long terme, c’est-à-dire utiliser cette technologie pour amener des vivres et tous types de produits de première nécessité aux soldats qui sont dans des endroits reculés. C’est un projet qui me tient particulièrement à cœur et se termine en mai 2016. Petite anecdote, nous sommes une équipe uniquement composée de femmes, même si de manière générale il y a beaucoup de jeunes hommes à l’ESILV.

 

Je suis très contente d’avoir intégré l’ESILV. Il règne une très bonne ambiance entre les professeurs et les élèves et nous sommes particulièrement soutenus par l’équipe encadrante, ce qui est pour moi un atout non négligeable.

 

D’un point de vue scolaire, l’école reste très généraliste, ce qui me plaît énormément. La formation est complète et surtout globale car nous pouvons choisir de nous spécialiser en 4ème année, ce qui permet d’avoir une vision à 360°.

 

 

 Si vous ne deviez utiliser que deux mots pour décrire votre état d’esprit actuel, lesquels seraient-ils ?

 

Alanis Hyon : Je dirai épanouie et sereine tant au niveau de mes résultats scolaires que dans mes attentes pour la suite des mes études.

 

 Comment envisagez-vous votre futur ?

 

Alanis Hyon : Je n’ai pas encore d’idées précises concernant mon futur métier. Néanmoins, j’aimerai travailler au sein d’une startup afin de participer au lancement d’une entreprise et de travailler avec une équipe jeune et dynamique !

 

À propos du domaine, je suis attirée par la domotique (accessoirisation de la maison pour améliorer le quotidien) avec une dominance écologique et environnementale (par exemple dans le but de gérer et/ou de réduire notre consommation énergétique).

 

 Selon vous, comment attirer davantage de jeunes filles dans ces secteurs innovants ?

 

Alanis Hyon : Je pense qu’il est indispensable de faire davantage d’interventions de sensibilisation au sein des lycées car l’ingénierie dans le numérique est encore méconnue.

 

Pour ma part, j’ai découvert ces domaines grâce à l’association « Elles bougent » qui vise à susciter des vocations chez les femmes pour les métiers d’ingénieurs. Cette association est venue dans mon lycée afin d’organiser une journée (conférences et tables rondes) entre les étudiantes de premières et de terminales et des ingénieurs. C’était une très bonne expérience !

 

 Le fait d’être lauréate de l’édition 2015 du Trophée excellencia est-il un booster efficace dans vos études ? (recherches de stage, création de votre réseau professionnel).

 

Alanis Hyon : Pour le moment, je n’ai pas eu l’occasion de rechercher un stage car je suis en 1ère année, cependant c’est un élément que je fais figurer sur mon cv et mon profil Linkedin notamment, dans le cadre de mes recherches de job d’été.

 

Le petit conseil pour les candidates de la cession 2016 :

 

Alanis Hyon : Il faut croire en son projet professionnel et en ses projets en règle générale. L’important est de toujours rester confiante !