Hélène Recotillon, lauréate ESIEA Trophée excellencia 2015

Lauréate Prix Etudiante : Hélène Recotillon, ESIEA

Publiée le 28 octobre 2015 dans Édition 2015


 


Trophée excellencia : Pourquoi avoir candidaté au Trophée excellencia? Quelles étaient vos motivations ? Comment en avez-vous entendu parler ?

Hélène Recotillon : J’ai candidaté au Trophée excellencia parce que j’ai un projet d’études précis – travailler dans le domaine des objets connectés – et que je crois sincèrement en ce projet. La récompense qui était à la clé m’a bien sûr attirée, mais elle était secondaire à mes yeux. Je voulais avant tout voir ce que valait mon projet d’études.

J’ai connu le Trophée excellencia sur le site internet de l’ESIEA alors que je me renseignais sur l’école pour mon orientation post-bac, même si j’avais déjà décidé d’intégrer l’école.

 


Trophée excellencia : Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez appris que vous étiez lauréate ?

Hélène Recotillon : J’ai ressenti une immense joie. Je ne m’attendais pas à gagner malgré la motivation que je pensais avoir montré dans mon dossier. Ma première pensée a tout de suite été pour mes parents qui m’ont toujours soutenue tout au long de ma scolarité. Je savais qu’ils seraient fiers de moi et c’est une chose importante pour moi.

 


Trophée excellencia : Qu’est-ce que cette victoire vous apporte ?

 Hélène Recotillon : Cette victoire m’apporte avant tout de la confiance. En plus d’être soutenue par ma famille, j’ai également le soutien de mon école qui par le biais de ce Trophée, m’a accordé sa confiance, en moi et en mon projet. Cela m’apporte aussi une motivation supplémentaire pour la réussite de mes études. Je suis consciente que cette victoire peut également être une sorte de tremplin dans ma vie d’étudiante-ingénieure et celle de ma future vie professionnelle.

 

Trophée excellencia : Quels sont vos projets ?

Hélène Recotillon : Après mes 5 ans à l’ESIEA et l’obtention de mon diplôme d’ingénieur, je compte partir à l’étranger afin de faire encore progresser mon anglais et acquérir de l’expérience par le biais d’un travail ou de stages. Et si possible, après cette période, pourquoi pas créer ma propre entreprise ?

 

Retrouvez la vidéo présentant Hélène