Amélie Xavier - lauréate Trohée excellencia - ESIEA

lauréate prix étudiante : amélie xavier – ESIEA

Publiée le 26 octobre 2016 dans Actualités,Edition 2016


Qu’est-ce qui vous a poussé à poser votre candidature au Trophée excellencia ? Quelles étaient vos motivations ? Comment en avez-vous entendu parler ?

 

 

J’ai transmis ma candidature au Trophée excellencia car je pense que les jeunes femmes peuvent s’épanouir dans la variété de professions qu’offrent les sciences numériques. Ce prix est une formidable incitation. Pour ma part, le fait d’en avoir été informée lors du séminaire sur le concours Alpha a été un paramètre non négligeable dans le choix de mon inscription puisque dans ma famille nous nous demandions comment financer mes études. De plus, l’accueil réservé par l’école, la force de persuasion des enseignants et de l’encadrement ont compté dans ma décision d’intégrer l’ESIEA, sur son campus de Laval.

 

 

Racontez-nous le moment où vous avez appris que vous étiez lauréate. Quelle a été votre réaction ? Qu’avez vous ressenti ?

 

Lorsque l’on m’a annoncé par téléphone que j’avais remporté le prix étudiante du Trophée excellencia, j’ai avant tout été surprise, car même si je l’espérais, je ne m’attendais pas forcément à être la lauréate de l’ESIEA en 2016. Je me suis également sentie très heureuse, fière, et reconnaissante, non seulement envers l’ESIEA et l’équipe du Trophée excellencia, mais aussi envers ma famille qui soutenait mon choix. Cette nouvelle m’a également donné une énorme motivation me déterminant à entrer dans la vie active d’un pas décidé.

 

 

Vous intégrez une école d’ingénieurs prestigieuse, avec une spécialisation numérique. Qu’attendez-vous avec le plus d’impatience de cette expérience ? Selon vous, quel sera votre plus grand challenge cette année ?

 

 

J’ai tout simplement hâte de découvrir de nouvelles compétences, et surtout, d’apprendre à les mettre en application. J’attends avec impatience le début de cette première année.

 

De nature discrète, mon plus grand challenge consistera à construire de belles synergies dans le cadre de projets associatifs et collaboratifs et à confirmer mon projet professionnel pour préparer ma vie d’adulte.

 

 

Quel est votre projet professionnel ? Comment envisagez-vous l’avenir ?

 

 

Désireuse de me spécialiser dans la programmation liée à l’imagerie médicale, j’aimerais vivre des expériences académiques et professionnelles à l’étranger pour mieux appréhender les innovations technologiques à l’international. Je souhaite également perfectionner ma pratique des langues ce qui explique mon intérêt de vivre un échange interculturel.

 

 

Si vous deviez créer une innovation numérique révolutionnaire, quelle serait-elle ? Pourquoi ?

 

 

J’aimerais énormément pouvoir créer un jour un IRM (imagerie par résonance magnétique) beaucoup plus précis et permettant d’obtenir des résultats sous forme d’hologrammes en 3D manipulables. Ainsi, les médecins pourraient voir jusqu’aux connections entre les cellules simplement en zoomant.

 

A cela s’ajouterait une machine capable de détecter les anomalies dans le corps en utilisant l’hologramme. Pour cela, il comparerait l’image résultant de l’IRM du patient à un hologramme préinstallé résultant de l’IRM d’une personne en parfaite santé. Cela permettrait d’accéder à un diagnostique fiable même si l’on se trouve géographiquement loin des pôles d’excellence. De nouvelles maladies pourraient être découvertes grâce à ce procédé, et celles déjà existantes pourraient être mises en évidence plus rapidement et traitées plus facilement. De plus, l’hologramme servirait aussi de support pour expliquer au patient son état de santé de façon claire et pragmatique. 

 

 

Retrouvez la vidéo présentant Amélie Xavier