Christine Boukhari Dutrey, nominée association trophée excellencia 2015

FOCUS Nominée Association, Christine Boukhari-Dutrey, Christeam

Publiée le 14 septembre 2015 dans Actualités,Édition 2015


 

 

Trophée excellencia : Pouvez-vous vous présenter ?

 

Christine Boukhari-Dutrey : Je suis chef d’entreprise de CAP Atlantic Consulting , que j’ai créée il y a 8 ans. Je suis également consultante MOA chez des clients. J’ai enfin créée une association pour monter des projets en faveur des enfants du sud marocain.

 


Trophée excellencia : Quelle association soutenez-vous et pourquoi ?

 

Christine Boukhari-Dutrey : Je soutiens l’association Christeam, que j’ai créée, qui travaille en collaboration avec l’Association Enfants du désert qui existe depuis 10 ans et qui œuvre sur des projets pour les enfants du sud-est marocain. Mon association a pour but de collecter de l’argent et de développer un projet en collaboration avec cette association. Pourquoi ? Car depuis 25 ans, je vais régulièrement au Maroc et cela fait plusieurs années que j’avais envie de faire quelque chose pour ce pays au niveau humanitaire et solidaire, plus particulièrement pour les enfants. La région du sud-est une région très enclavée et très pauvre , les grandes villes sont très éloignées. En avril dernier j’ai pu rencontrer une nouvelle fois mes filleules: Latifa, 16 ans, et Nisrine, 10 ans, passer du temps avec elle et leur famille. Avec le correspondant local de L’Association Enfants du Désert, j’ai visité les réalisation des projets précédents : réfection d’école, jardins d’enfants, aménagement de terrains de sport, garderies .. J’ai pu constater les besoins qu’il y a sur place, la vétusté de certaines écoles qui devraient être prise en charge par l’état marocain mais qui sont souvent rénovées par des associations locales ou internationales. Cette région a besoin de toute l’énergie positive pour avancer et donner aux enfants les moyens d’aller le plus loin possible dans leurs études.

 

 

Trophée excellencia : Cet investissement participe-t-il à votre équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ?

 

Christine Boukhari-Dutrey : Tout à fait, ma vie professionnelle suit son court, elle a évolué aussi. J’étais salarié d’une société d’assurance ensuite j’ai créé ma société avec mon mari. Cap Atlantic continue à se développer grâce à la motivation de chacun de mes partenaires. Concernant ma vie familiale, mes enfants sont un peu plus grands, ils ont 16 et 20 ans. Ils ont encore besoin de moi mais plus autant que des petits. Cela m’apporte aussi une ouverture et un équilibre, me donnant la chance de pouvoir m’investir personnellement dans des projets qui ne sont pas forcements liés à mes enfants, mon mari ou ma société. C’est aussi une façon de réaliser un projet pour moi, un projet que je mène ouvertement vers les autres, vers le Maroc pour lequel j’ai un attachement personnel. Mon mari est marocain et depuis 25 ans, je me déplace au Maroc, j’y ai été en tant que touriste mais j’ai eu l’occasion de rencontrer les populations locales, de pouvoir aller chez eux et de pouvoir voir dans quelle simplicité ils vivent. Tout est aussi lié au Rallye Roses des Sables, auquel j’ai participé en 2014, qui m’a permis de découvrir l’Association Enfants du désert et de concrétiser aussi ce désir humanitaire dans ce pays. J’avais besoin de travailler au travers d’une association solide avec des références de longue date. Ce rallye m’a permis d’accéder aux associations et de m’y investir. J’ai choisi d’être d’abord la marraine de Latifa puis de Nisrine. J’ai aussi collecté des lunettes pour l’association El Baraka Angel. Le projet que je mène aujourd’hui au travers de l’association Christeam est lié au rallye 2016 auquel je participerai. Je souhaite récolter des fonds pour mener un projet localement et de voir sa réalisation sur le rallye Roses des Sables 2016.

 

 

Trophée excellencia : Que représenterait une victoire pour vous ? Que va selon vous vous apporter le Trophée excellencia ?

 

Christine Boukhari-Dutrey : Si j’ai effectivement la chance de gagner, cela me permettrait d’avoir des fonds pour mon projet, d’avoir le soutien de sponsors, mais aussi de me donner l’élan pour d’autres projets puisqu’il y a beaucoup de choses à faire sur place. Ce serait un moyen financier pour réaliser ce ou ces projets et permettrait une médiatisation des projets futurs que j’ai envie de réaliser dans cette région. Quand on a des moyens qui sont plus réduits, on avance moins vite… Cela m’aiderait d’avancer plus vite et un peu plus facilement.

 

Christine Boukhari-Dutrey est nominée dans la catégorie Prix Association de l’édition 2015 du Trophée excellencia