Ingrid Bianchi

Focus sur DIVERSITY SOURCE MANAGER, notre partenaire



 

Interview d’Ingrid Bianchi, Présidente de Diversity Source Manager

 

Logo diversity source manager

 

 

 

Trophée excellencia : Pouvez-vous nous présenter votre cabinet ?
Ingrid Bianchi : Notre cabinet accompagne les entreprises dans la mise en place de leur politique diversité, depuis 12 ans. L’égalité hommes-femmes est un enjeu important puisque les femmes représentent la moitié de la population active. Mais le sujet de la mixité permet également d’ouvrir les entreprises à d’autres formes de diversité. Dans le cadre de notre activité, nous proposons une offre transversale et inclusive de la diversité : du conseil et de la formation en amont pour définir la stratégie diversité la plus adaptée au recrutement /coaching pour sélectionner les meilleurs talents tout en diversifiant les équipes.

Promouvoir des femmes dans des fonctions managériales et dans des fonctions numériques fait partie de nos priorités.

 


Trophée excellencia : Selon vous, que peut apporter la féminisation des métiers et de l’entrepreneuriat au secteur du numérique ? 
Ingrid Bianchi : Selon la Commission européenne, moins de 30% de la main d’œuvre dans la filière IT est féminine, qui ne compte que 19% de femmes managers, alors qu’on estime à 900 000 le nombre de postes à pouvoir d’ici 2015 dans les TIC. Les femmes représentent un formidable vivier de talents car même si elles sont peu nombreuses dans les filières de formation technique et ingénieur, elles restent sous représentées dans les fonctions marketing et commercial alors qu’elles sont bien souvent plus diplômées que les hommes.

Jusqu’à présent, le secteur numérique avait une image froide, technique et très masculine mais la digitalisation de l’économie contribue à féminiser l’environnement IT, permettant à de plus en plus de femmes de créer des start-up autour de la technologie.

Pour un secteur porteur comme celui du numérique, ça paraît une évidence de chercher à attirer les compétences féminines à la fois pour gagner en créativité et en innovation en mixant les équipes mais aussi parce que les femmes sont elles-mêmes clientes utilisatrices.

Enfin, de nombreuses études ont démontré que les entreprises ayant un taux de féminisation élevé obtiennent de meilleurs résultats que les autres.

 


Trophée excellencia : Pourquoi vous investir dans le sujet des femmes du numérique ? Qu’est-ce qui vous a motivé dans le Trophée excellencia ?
Ingrid Bianchi : Le secteur du numérique est un secteur d’avenir pour les jeunes femmes. Il regorge de nombreuses offres d’emplois et d’innovations et offre des opportunités d’emploi à un grand nombre de compétences. On se rend compte qu’il y a tout un pan de l’économie qui n’est pas encore inventé. Le monde du numérique va ouvrir de nouvelles portes, il est donc essentiel que les femmes trouvent leur place. D’autant plus que c’est un secteur de moins en moins « technique pure » mais de plus en plus ouvert à l’expérience client qui nécessite des compétences marketing, commerciales et transversales, là où les femmes sont présentes en plus grand nombre.

 


Trophée excellencia : Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour favoriser la représentation des femmes dans les métiers du numérique ? Le Trophée excellencia en est-il un bon exemple ?
Ingrid Bianchi : Le Trophée excellencia est un excellent exemple, dans la mesure où il met en avant des profils de femmes du secteur numérique qui réussissent, et qui tout en travaillant, gardent un équilibre de vie avec des engagements extra-professionnels. Cela participe à la création de role model dans lequel d’autres femmes peuvent s’identifier et se projeter. Il est évident que plus nous aurons de femmes à des postes clés dans le numérique, plus les femmes auront la conviction qu’elles ont toute leur place dans ce secteur. D’autre part, l’enjeu est également de faire évoluer les mentalités dans les entreprises numériques pour permettre aux femmes d’être reconnues et valorisées. Il subsiste encore de nombreux stéréotypes qui freinent leur évolution au sein d’entreprises technologiques. D’ailleurs de grandes entreprises de la Silicon Valley ont entrepris de changer leur image en valorisant leurs femmes dirigeantes au cours de la présentation de leurs innovations.

 

Trophée excellencia : Et vous personnellement, pourquoi avoir décidé de faire partie du Jury ?
Ingrid Bianchi : Je considère que mettre en avant des femmes qui réussissent dans ce milieu et qui en même temps trouvent le temps de s’investir dans des associations ou on le courage de s’engager en tant qu’entrepreneures, permet de donner une autre image des femmes et de valoriser justement leurs capacités à être en parfaite phase avec les startupers d’aujourd’hui. Elles montrent qu’il est possible de réussir dans cet univers et de rester connecté au monde réel, sans être un geek. Les natures des prix du Trophée excellencia sont originales : récompenser une femme qui travaille dans le numérique tout en s’engageant dans une association démontre que ce secteur permet à ses actrices de prendre le temps de s’investir dans d’autres projets.

 


Trophée excellencia : Que proposez-vous aux lauréates du Trophée ?

Ingrid Bianchi : Pour deux des lauréates, nous proposons des offres de coaching personnalisées. La lauréate du prix association bénéficiera de ce coaching pour l’aider à développer son association, en terme de communication, de visibilité et de résultats. Pour le prix entrepreneure, nous proposons un accompagnement personnalisé pour mener à bien son projet, dans le développement de l’activité entrepreneuriale sous un angle plutôt ressources humaines, marketing et communication.

Trophée excellencia : Merci pour votre engagement à nos côtés.