Anne de Danne, secrétaire générale Malakoff Médéric

Focus sur MALAKOFF MEDERIC, notre partenaire



 

LOGO MALAKOFF MEDERIC

 

Interview d’Anne de Danne, secrétaire générale, Malakoff Médéric

 

Trophée Excellencia : Pouvez-vous nous présenter votre société ?

 

Anne de Danne : Malakoff Médéric est un groupe de protection sociale paritaire et mutualiste, à but non lucratif et qui a deux métiers : la retraite complémentaire d’une part, l’assurance, la prévoyance et l’épargne retraite d’autre part. La gouvernance du groupe, qui en garantit l’unité, est originale car désignée par les partenaires sociaux.

 

Trophée Excellencia : Selon vous, que peut apporter la féminisation des métiers et de l’entrepreneuriat au secteur du numérique ?

 

Anne de Danne : La féminisation peut apporter, au sens large, la qualité d’écoute, la juste prise de distance qui permet d’avoir le recul nécessaire pour prendre de bonnes décisions, mais surtout de l’équilibre dans les relations professionnelles et sociales. C’est particulièrement vrai dans le numérique qui est plutôt en retard pour la féminisation.

A l’inverse, chez Malakoff Médéric, il y a 80 % de femmes, ce qui peut sembler être une part trop importante. C’est surtout la notion d’équilibre qui me parait essentielle ; équilibre qui n’est pas encore atteint dans le milieu du numérique.

 

Trophée Excellencia : Pourquoi vous investir dans le sujet des femmes du numérique ? Qu’est-ce qui vous a motivée dans le Trophée Excellencia ?

 

Anne de Danne : D’abord, dans le nom du Trophée Excellencia, il y a excellence, et l’excellence est justement la ligne de conduite impulsée pour le groupe par son Délégué général, Guillaume Sarkozy. Ensuite, le numérique est un secteur d’activité dans lequel Malakoff Médéric est de plus en plus présent, et enfin, cela nous permet de faire vivre encore plus étroitement notre partenariat avec Syntec Numérique.

 

 

Trophée Excellencia : Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour favoriser la représentation des femmes dans les métiers du numérique ? Le Trophée Excellencia en est-il un bon exemple ?

 

Anne de Danne : Je parlerai plus de la présence des femmes dans les métiers du numérique que de leur représentation. Le Trophée Excellencia est un excellent moyen de développer cette présence. Ainsi, d’après les responsables des écoles supérieures du numérique, depuis que le Trophée Excellencia existe, le nombre de jeunes filles candidates a été multiplié par trois. Cela est bien la preuve que les actions mises en œuvre à travers ce Trophée fonctionnent. Mais il faut que ces résultats soient obtenus sur le long terme.

 

Trophée Excellencia : Et vous personnellement, pourquoi avoir décidé de faire partie du Jury ?

 

Anne de Danne : Très simplement, parce que le sujet m’intéresse et que ce trophée est emblématique du caractère novateur du secteur. J’estime aussi que dans mon domaine de compétence, puisque je suis notamment en charge notamment de la communication externe et de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), c’est typiquement le type d’actions exemplaires qu’il faut mener. Cela me parait donc tout à fait logique, et c’est pour moi un vrai plaisir que de participer à un tel jury.

 

 

Trophée excellencia : Merci pour votre engagement à nos côtés.