Olivier FESTOR directeur de TELECOM Nancy

Focus sur TELECOM Nancy, notre partenaire

Publiée le 20 mai 2015 dans Édition 2015


 Logo de Telecom Nancy, partenaire Trophée excellencia

 

 

 

 

 Interview d’Olivier FESTOR, Directeur de TELECOM Nancy 

 

Trophée excellencia : Pouvez-vous nous présenter votre établissement ?

 

Olivier FESTOR : TELECOM Nancy est une grande école d’ingénieur associée à l’institut Mines-Télécom, membre du Collégium Lorraine INP. Nous formons des ingénieurs via deux diplômes, en formation initiale sous statut étudiant et en formation par apprentissage en partenariat avec l’ITII (Institut des Techniques d’Ingénieurs de l’Industrie). Aujourd’hui nous comptons 384 étudiants. Nous recrutons à BAC+ 2 sur le concours Télécom INT pour les classes préparatoires ou sur admission sur titre en IUT, BTS et Licence 3. 85 % des recrutements sont issus des classes préparatoires. Nous proposons une formation généraliste en informatique avec 18 mois de tronc commun puis 18 mois d’approfondissement avec 5 spécialités : Ingénierie et Applications des Masses de Données, Ingénierie du Logiciel, Logiciel Embarqué, Systèmes d’Information d’Entreprise et Télécommunications, Réseaux et Services.

 

Trophée excellencia : Selon vous, que peut apporter la féminisation des métiers et de l’entrepreneuriat au secteur du numérique ?

 

Olivier FESTOR : Aujourd’hui les entreprises du numérique ne trouvent pas suffisamment de talents pour les accompagner dans leur transition numérique et dans le développement de cette thématique qui est porteuse. Le constat du taux de féminisation est clair : il y a un potentiel énorme en termes de recrutement sur ces métiers-là. C’est donc un vivier qui comporte des talents incroyables. Dans notre établissement, les jeunes femmes qui poursuivent la formation réussissent extrêmement bien et ont des carrières qui se développent de manière très intéressante, très positive. Evidemment la mixité est primordiale dans les entreprises. Il y a un besoin très fort en cadres et particulièrement en cadres supérieurs dans le secteur numérique et les femmes sont un vivier extraordinaire pour ces recrutements.

 

Trophée excellencia : Pourquoi vous investir dans le sujet des femmes du numérique ? Qu’est-ce qui vous a motivé dans le Trophée excellencia ?

 

Olivier FESTOR : Nous sommes investis sur le sujet des femmes dans le numérique parce que nous croyons beaucoup à la notion de role model  : des personnalités fortes, visibles au travers desquelles les candidates peuvent s’identifier et qui leur servent de modèle pour leur carrière. Mon expérience, notamment pour les City Labs, m’a montré que cette notion de role model fonctionne très bien. Le Trophée excellencia a pour rôle de promouvoir les métiers du numérique auprès des candidates issues des filières scientifiques qui considèrent les métiers du numérique comme une opportunité. Ainsi, nous pouvons les accompagner dès le début de leur formation et dans la conduite de leur projet professionnel au sein de notre école. Le Trophée excellencia traduit notre engagement : TELECOM Nancy est un des membres fondateurs de l’association Pasc@line, et au travers de ce vecteur nous nous engageons. Les statistiques de notre école sont aussi encourageantes puisque nous constatons une belle croissance ces dernières années dans le recrutement de jeunes femmes. Cette croissance est malheureusement stable depuis un an. Force est de constater qu’il y a encore des talents qu’on ne recrute pas, que nous n’avons pas trouvés et ce trophée est une façon d’aller les chercher. Nous avons aujourd’hui environ 20 % d’étudiantes. Il y a quelques années, elles n’étaient que 10%. Les efforts doivent donc se poursuivre pour que la part des femmes dans notre école et dans le secteur du numérique continue de progresser.

 

Trophée excellencia : Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour favoriser la représentation des femmes dans les métiers du numérique ? Le Trophée excellencia en est-il un bon exemple ?

 

Olivier FESTOR : Le Trophée excellencia est en effet un bon exemple d’action à mettre en œuvre pour favoriser la représentation des femmes dans les métiers du numérique par son aspect de role model. Il est important de promouvoir les formations du numérique auprès des femmes. Plus on aura de femmes qui suivent et se projettent dans des formations du numérique, plus on aura de femmes qui prendront le lead dans des équipes et qui progresseront naturellement grâce à leurs compétences au sein des entreprises. De plus en plus, elles prendront part aux fonctions de pilotage et participeront au développement des structures des entreprises de l’innovation. Et ainsi, grâce à un cercle vertueux, ces femmes vont à leur tour contribuer à l’attractivité des formations du numérique.

 

Trophée excellencia : Et vous personnellement, pourquoi avoir décidé de faire partie du Jury ?

 

Olivier FESTOR : Je suis impliqué dans de nombreux jurys liés à la création d’entreprise et à l’innovation et en général ils se situent en sortie de cursus. Ce qui m’intéresse dans le fait d’être membre du jury du Trophée excellencia c’est de comprendre quels sont les projets professionnels des candidates au Trophée dans les métiers du numérique. Cela me permet d’avoir une compréhension de ces enjeux à l’échelle nationale, en plus de la vision des candidats que nous pouvons avoir dans les écoles.

 

Trophée excellencia : Que proposez-vous aux lauréates du Trophée ?

 

Olivier FESTOR : Nous sommes un établissement public et, de ce fait, accueillons également des étudiants boursiers exemptés de frais d’inscription. La lauréate bénéficiera donc d’un soutien financier pour ses études et d’un accompagnement à hauteur de la valeur des frais d’inscription sur 3 ans. Si la lauréate est boursière, nous lui fournirons des missions pour ses stages à l’étranger, des actions de coaching, de l’infrastructure numérique, des licences de logiciels. Si la lauréate n’est pas boursière, le trophée lui permettra d’être exemptée des frais de scolarité.

 

Trophée excellencia : Merci pour votre engagement à nos côtés.