Portrait de Yves POILANE

Focus sur TELECOM PARISTECH, notre partenaire



Telecom ParisTech

 

 

Interview d’Yves POILANE, Directeur de Télécom ParisTech

 

Trophée excellencia : Pouvez-vous nous présenter votre établissement ?

 

Yves POILANE : Télécom ParisTech est la première grande école d’ingénieur du numérique en France. Elle a été crée il y a plus de 130 ans. L’école est sous la tutelle du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Elle délivre six cents diplômes par an au niveau bac+5 et au-delà : doctorats et masters spécialisés.

 

Trophée excellencia : Selon vous, que peut apporter la féminisation des métiers et de l’entrepreneuriat au secteur du numérique ?

 

Yves POILANE : La société française est composée d’un nombre égal d’hommes et de femmes. Le corps social d’une école doit logiquement être équivalente dans sa représentation à celle du monde.

De plus, les ingénieurs travaillent sur des services s’adressant à l’ensemble de la population. Même si un homme est capable de créer des produits pour les femmes, le regard d’une femme pourra évidemment apporter une plus-value.

Dresser la liste des qualités intrinsèques d’une femme risque de véhiculer de nombreux clichés. Il n’est pas souhaitable de lutter contre un stéréotype en en créant un nouveau. En revanche, toute forme de mixité permet une diversité des approches. Cela participe à la richesse de la formation de nos ingénieurs.

 

Trophée excellencia : Pourquoi vous investir dans le sujet des femmes du numérique ? Qu’est-ce qui vous a motivé dans le Trophée excellencia ?

 

Yves POILANE : Nous n’avons pas assez de femmes ingénieures. Aujourd’hui la proportion générale de femmes dans les sciences et les sciences intégrées est de 20 à 25%. La parité n’est pas respectée et cela sans raison objective. Les phénomènes traditionnels d’éviction dans les entreprises et dans les institutions, le « plafond de verre », ne sont pas à l’œuvre dans l’enseignement supérieur. La sélection est réalisée par concours anonyme et les étudiantes ont entre 20 et 23 ans.

Les raisons sont à chercher ailleurs et probablement dans les stéréotypes véhiculés par la société : parents, système éducatif (à leur cœur défendant), médias (le reflet de la société). Pour combattre ce fait, il faut mettre en avant des modèles. Le Trophée excellencia permet de distinguer ces exemples et de leur donner l’occasion d’expliquer leurs choix. La médiatisation de trajectoires individuelles permet de lutter contre les clichés.

Toutes les opportunités pour œuvrer à la promotion des métiers du numérique auprès des femmes sont dignes d’être examinées avec le plus grand intérêt. Nous avons souhaité devenir partenaire du Trophée excellencia pour plusieurs raisons.

Je m’investis dans l’association Pasc@line et Syntec Numérique a pour axe fort de développer l’attractivité du secteur du numérique.

De plus, le Trophée excellencia regroupe plusieurs écoles. C’est une nouvelle occasion de discuter entre nous.

Enfin, il comporte une catégorie entrepreneure. L’innovation et l’entrepreneuriat dans le numérique sont des valeurs fortes dans le système pédagogique de Télécom ParisTech.

 

Trophée excellencia : Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour favoriser la représentation des femmes dans les métiers du numérique ? Le Trophée excellencia en est-il un bon exemple ?

 

Yves POILANE : Il faut former plus de femmes ingénieures. En Terminale, il existe une certaine parité dans les filières scientifiques. La rupture se fait à l’entrée dans l’enseignement supérieur. Il faut travailler sur cette articulation et en amont. Nous devons clairement identifier nos cibles et communiquer auprès d’elles. La nécessité est de leur apporter des témoignages de carrières de femmes dans le numérique et les relayer.

 

Trophée excellencia : Et vous personnellement, pourquoi avoir décidé de faire partie du Jury ?

 

Yves POILANE : Cet engagement a un sens pour moi. Le sujet me passionne. Les lauréates et candidates méritent d’être valorisées dans leur communication.

 

Trophée excellencia : Que proposez-vous aux lauréates du Trophée ?

 

Yves POILANE : Nous leur proposons la gratuité des frais de scolarité, mon accompagnement et mes appuis.

 


Trophée excellencia : Merci pour votre engagement à nos côtés.