Un partenariat numérique entre Paris et San Francisco

Publiée le 16 avril 2014 dans Actualités,Édition 2014,Non classée


Il y a un an, Bertrand Delanoë, maire de Paris, signait avec Ed Lee, l’élu de San Francisco, une convention de coopération centrée sur l’économie numérique et les villes intelligentes, appelées également smart cities. Les deux villes s’engageaient entre autres à coopérer sur la création de solutions comme la gestion du trafic, l’énergie ou encore la mobilité. Par ailleurs, l’INRIA, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique, et le CITRIS (Center for Information Technology Research in the Interest of Society) lançaient un programme commun afin de partager leurs données et leurs expériences en organisant un bilan annuel.

A terme, le partenariat tend à proposer une bi-localisation des startups en région parisienne et dans la Silicon Valley afin de donner aux meilleures de ces jeunes entreprises une dimension internationale. La convention de coopération vient renforcer le partenariat qui faisait depuis 2006 des deux villes des Digital sister cities, soit des jumelles numériques. Cet accord leur permettra d’échanger de bonnes pratiques et de mettre en place des passerelles entre les événements à forte visibilité, dans chacune des deux villes, comme par exemple Futur en Seine pour Paris.

Pour Jean-Louis Missika, ancien adjoint du maire sortant de Paris, chargé de l’innovation, de la recherche et des universités, « Il est essentiel d’aider les startups parisiennes à se développer en Californie, où elles trouveront les capitaux et l’accès au marché américain essentiels pour leur croissance et la création d’emplois à Paris. De la même façon, Paris doit être la destination de choix pour les sociétés californiennes qui souhaitent s’implanter en Europe ».

Contribuer à l’essor du numérique par sa féminisation, c’est l’objectif du Trophée Excellencia, co-organisé par l’Epita, école d’ingénieur et Syntec Numérique. Les prix proposés visent à promouvoir le secteur auprès des jeunes femmes, à faire tomber les stéréotypes et faire prendre conscience que les métiers des nouvelles technologies sont des plus passionnants. Et pour les créatrices en recherche de bureaux, les SyntecBox leur permettront sans nul doute de trouver locaux à leur mesure !